Quickie n°01: le "no foundation" et moi, en bref.

Salut à tous et à toutes!
Dans ce nouveau quickie je vous propose de discuter d'un sujet que j'ai mentionné dans mon dernier article, "le non port de fond de teint" en anglais "no-foundation". C'est devenu pour certain(e)s une sorte de mode, dans mon cas la décision de ne plus porter de fond de teint s'est faite progressivement pour des raisons de soin et non pas dénonciatrices. Je m'explique.

Pour certaines personnes la relation avec leur fond de teint est presque une relation de dépendance. Ils/elles ne peuvent sortir de chez eux sans porter ce masque lisse et parfait. Parmis ces personnes ça peut-être simplement le plaisir de ce rendu "flawless", pour d'autres un moyen de se protéger et d'éviter le jugement de la foule (qui soyons honnête peut-être extrêmement sévère et cruelle), et pour d'autres cela peut être un moyen de se révéler et d'avoir plus confiance en soit etc. etc. Je ne juge absolument pas leur choix car chacun est complètement libre de faire ce qu'il/elle veut bien entendu.
On le voit parfois pour ces personnes, ne pas porter de fond de teint pendant une semaine peut-être un vrai challenge qui va les mettre très mal à l'aise au début, comme quand un addict fait un sevrage. Et parfois pour eux ce challenge devient un engagement, pour dénoncer le regards des autres sur le port ou non de fond de teint.

Car il est vrai que dans le monde du maquillage, le fond de teint est le produit qui porte toujours à débat: "ah il/elle porte beaucoup trop de fond de teint on dirait un pot de peinture, c'est un menteur ou une menteuse, tricheur ou tricheuse" ou au contraire "il/elle devrait vraiment faire quelque chose ou cacher ses boutons sous du fond de teint" et si il ou elle le fait, et bien rebelote on les insultes de tricheurs. Bref c'est un débat sans fin, et même si la grande majorité des gens qui se maquillent le font pour eux et se moquent des commentaires, et bien d'autres s'engagent à leur façon pour dénoncer ces critiques, et utilisent donc le "no-foundation" à des fins dénonciatrices.

Hi everyone!
In this new quickie I propose to discuss about a subject that I mentioned in my last article, being a "no-foundation" person. It became a new kind of trend for some people but in my case the decision to no longer wear foundation came little by little for some skincare reasons and not to denounce something. Let me explain.


For some people the relationship with their foundation is almost an addiction. They can't leave their homes without wearing this smooth and perfect canvas. For some it is a real pleasure to give their face such a flawless finish, for others it is a way to protect themselves and to avoid the judgment of the crowd (that to be honest can be extremely severe and cruel). For some others this can be a way to reveal themselves and be more self-confident etc. etc. I don't judge their choice because everyone is completely free to do what they want of course.
Though we can see that for these people the fact of not wearing a foundation for a week can be a real challenge that will make them feel very uncomfortable at first, like when addicts are quitting their addiction. And for some of them, this challenge can become a commitment, to denounce the critics of the others on the principle of wearing a foundation, or not.

It's quite true that in the world of makeup, the foundation is the product that is always debated: "he/she wears too much foundation and looks like a pot of paint, they are liars, cheaters" or on the contrary "he/she should really do something or hide those pimples under some foundation" and if he or she does, then we are back on some cheating insults. In short, it's an endless debate, and even if the vast majority of people who wear makeup do it for themselves and don't care about the comments, many others make the "no-foundation" a commitment to denounce these critics.


 

Dans mon cas, l'utilisation de fond de teint était déjà très sporadique et j'évitais déjà d'en mettre sur ma peau en cas de crise d'acné car j'avais remarqué que ça ne faisait qu'empirer la situation. Ça n'a pas toujours été simple d'assumer ce choix, surtout à l'adolescence où l'entourage est parfois cruel et où se cacher derrière du fond de teint peut-être extrêmement tentant.
Mais plus que ça, le fond de teint a toujours été pour moi le produit effrayant de la routine beauté, difficile à maitriser, à trouver la bonne teinte, la bonne formulation pour sa peau etc. C'est tellement facile de rater son teint et de finir avec un visage orange, ou caky etc. C'est toute une technique que je ne maitrise pas trop, du coup je suis restée sur des CC crèmes que je ne portais que quelques fois par semaines. L'avantage étant qu'elles se fondent à votre peau avec leur pigments caméléons et pardonnent donc assez facilement les quelques défauts d'application.
J'ai utilisé celle d'Etude House pendant trois ans, puis ma peau se stabilisant grâce aux soins, la CC crème est devenu trop desséchante donc je l'ai arrêtée.

C'est après cet arrêt que mon acné et mon hyper-pigmentation s'est aussi grandement amélioré. Du coup j'ai par la suite arrêté de mettre des poudres matifiantes sur tout le visage, je ne les mets que localement sur la zone T ce qui évite les dessèchements de la peau sur les zones sensibles et donc la surproduction de sébum.
J'ai essayé de temps à autre la "BB mineral cushion" de Etude House mais ce produit teint devenait caky au bout de deux heures, même en préparant ma peau et en scellant le maquillage. Elle est donc vite partie à la poubelle.

Du coup, depuis ce temps et par expérimentation je ne mets plus de fond de teint ni CC crème ni BB crème car ça peut me créer rapidement des boutons et ce malgré un bon double nettoyage le soir avec une huile démaquillante etc. Mais soyons honnête les compositions de fond de teint c'est souvent pas trop ça et ce type de produit étouffe souvent la peau... Je le sens que ma peau sensible aime juste que je la laisse respirer la majeure partie du temps.

Mais malgré ça j'aimerai pouvoir expérimenter ponctuellement des look différents notamment pour des occasions. Les fond de teint s'étant considérablement améliorés en terme de composition (je pense notamment à Dear Dahlia qui a des fond de teint à la compo très clean) je me suis donc mise en quête de celui qui serait vraiment adapté à ma peau.

In my case, the use of foundation was already very sporadic and I avoided putting some on my skin in case of acne crisis because I noticed that it was only making the situation even worse. It wasn't always an easy choice to make, especially in teenagehood when the people arround you are sometimes very cruel, and where hiding behind foundation may be extremely tempting.
But more than that, the foundation has always been the scary product of a makeup routine for me, difficult to master, to find the right shade, the right formulation for the skin etc. It's so easy to fail this step and end with an orange face, or a cakey result etc. It's quite a technique that I didn't practice that much, so I stayed with CC creams that I wore only a few times a week. The advantage is that they blend into the skin very easily with their chameleon pigments and they are very forgiving when you mess up the application.
I used the CC cream from Etude House for three years, then my oily skin started to find some balance (thanks to good skincares). Then the CC cream became too dry so I stopped it.


It was after this stop that my acne and my hyperpigmentation also improved greatly. So then I also stopped putting mattifying powders all over the face but just locally on the T zone. That avoids drying the skin on sensitive areas and then prevent the overproduction of sebum.
I tried Etude House's "BB mineral cushion" from time to time, but this dyed product became cakey after two hours, even by preparing my skin and sealing the makeup. So I threw it away pretty quickly.

As a result, since that time and by experimentation I don't put any foundation neither CC cream nor BB cream because it can create some breakouts quickly and even with a good double cleansing in the evening with a oil... But let's be honest, the foundation's compositions are often not that great and this type of product often suffocates the skin... I feel that my sensitive skin just likes to breathe most of the time.

But despite that I would like to occasionally experiment different looks especially for occasions. The foundations have considerably improved in terms of formula and ingredients (like Dear Dahlia who has a cushion foundation with a very nice composition). So from now on I am looking for the perfect one that could fit my skin-type.

Voici donc mon expérience qui m'a doucement amenée à devenir malgré-moi une "no-foundation". Encore une fois je n'ai pas fait ça pour des raisons dénonciatrices, ni spécialement rejeté le fait de porter du fond de teint en soit mais plutôt les dégâts que ça a pu faire à ma peau par le passé.
J'espère que cette expérience pourra vous aider à éventuellement mettre le doigt sur certains soucis dus au port de fond de teint. Il est vrai que je fais partie de cette école qui dit que: "si on a une peau à tendance acnéique ou sensible, limiter le port de fond de teint peut considérablement améliorer l'état de la peau".

Si vous avez des questions supplémentaires ou si vous souhaitez faire part de votre expérience ou de votre point de vue, je vous invite grandement à laisser un commentaire!
En attendant je vous donne rendez-vous dimanche prochain pour une revue des produits Dear Dahlia. Prenez soin de vous!

Here is my experience that has gently led me to become a "no-foundation" person. Again I didn't do this for denounciation purposes also not for rejecting the fact of wearing foundation, but for the damages it was doing to my skin.
I hope this experience will help you to put your finger on some problems that may be caused by wearing foundation. It's true that I am part of this school that says that: "if you have acne-prone skin or sensitive skin then limiting the wearing of foundation can significantly improve the condition of the skin".

If you have additional questions or would like to share your experience or point of view on this topic then I invite you to leave a comment in the section down below!
In the meantime, I'll see you next Sunday for a Dear Dahlia product review. Take care of yourself!

Comments